Retour sur la soirée interprofessionnelle « Quel apport de la profession d’IPA dans le système de santé ? »

26 Fév 2024

Le jeudi 22 février dernier, s’est déroulée une soirée interprofessionnelle organisée par la CPTS du Pays de Quimper, réunissant une trentaine de professionnels de santé libéraux et hospitaliers. L’évènement a été animé par : 

  • Vincent Prévost, IPA en soins primaires (libéral)
  • Christelle Mauboussin, IPA en psychiatrie, santé mentale (exercice hospitalier)
  • Dr Thomas Couturier, médecin généraliste et président de la CPTS
  • Dr Camille Martin, médecin généraliste

Vincent Prévost et le Dr Thomas Couturier ont partagé leur collaboration au sein de la maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) de Quimper Nord, mettant en lumière les résultats positifs d’une enquête menée auprès des patients sur leur prise en charge par Vincent Prévost pour des pathologies chroniques stabilisées. 

Le Dr Camille Martin, exerçant également dans la MSP de Quimper Nord, nous a fait part de son expérience enrichissante de trois années passées au Québec. Il a exercé la médecine générale en hôpital psychiatrique à Montréal, en collaboration étroite avec une Infirmier(e) praticien(ne) spécialisé(e) (IPS) à l’urgence psychiatrique et à l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée (UHCD).

Christelle Mauboussin, IPA spécialisée en psychiatrie et santé mentale, a présenté le mode d’exercice hospitalier d’un(e) IPA Psychiatrie Santé Mentale au sein de l’Établissement Public de Santé Mentale (EPSM) du Finistère Sud. Elle a également partagé les résultats de son étude de recherche réalisée dans le cadre de son master Diplôme d’Etat d’Infirmier en Pratique Avancée (DEIPA), portant sur les partenariats ville-hôpital à Quimper.

Nous remercions tous les intervenants ainsi que les participants pour leur présence et participation lors de cette soirée interprofessionnelle organisée par la CPTS ! 👏

Les Actus

Cancer colorectal en Bretagne, où en est-on ?

Cancer colorectal en Bretagne, où en est-on ?

Cancer colorectal en Bretagne, où en est-on ? - Dans 9 cas sur 10, le cancer colorectal peut être guéri s’il est dépisté tôt - En Bretagne, nous sommes en dessous de l’objectif européen recommandé de dépistage - + 1000 décès en moyenne par an sur le territoire breton...

Share This